Constellations familiales... mais comment ça marche?

January 28, 2019

 

Ce qu'on appelle encore le travail systémique a pour but de libérer ceux qui nous influencent…
pour pouvoir entrer librement dans des relations que nous choisissons.

La plupart des gens veulent se sentir libre de ce qui les emprisonne et les limite : des tensions physiques, des douleurs, des émotions négatives, comme la colère ou la déprime, des schémas de pensée (je me trouve toujours nulle…), des soucis et toutes les formes d’oppression.

Mais nous ne pouvons vivre libres qu’à partir du moment où nous prenons conscience de ce qui intervient dans notre destin personnel, notamment des êtres qui nous influencent, ceux du présent comme ceux du passé.

Il y a quelques jours, une maman me disait : « j’ai l’impression que mon fils fait tout pour avoir un accident et peut-être mourir. Depuis toujours, il prend des risques inconsidérés. Tout petit, il faisait du vélo à toute allure, il se faufilait entre les voitures…  Pareil avec sa mobylette, puis sa moto. Il a eu de nombreux accidents, heureusement sans gravité : une fracture du poignet, de la clavicule, de la cheville, de la jambe ; et maintenant qu’il est adulte, il continue. Il roule comme un fou, un fait du parachutisme, du saut à l’élastique, il est attiré par tous les sports extrêmes. On dirait qu’il cherche la mort ».

Je lui ai demandé si tout petit, il avait eu une maladie grave. Effectivement, il avait eu une leucémie, qui a guéri. Ce fils dit qu’il veut être libre de toute contrainte, vivre à fond. Mais un enfant ne fait pas une leucémie et ne cherche pas constamment le risque parce qu’il veut être libre, mais parce qu’il est sous influence : il veut mourir à la place de quelqu’un. Quand j’ai demandé où est le père de l’enfant, elle m’a répondu : « il est devenu paraplégique à la suite d’un accident de voiture lorsque j’étais enceinte de ce fils et vit dans un centre spécialisé. Nous ne nous sommes jamais mariés parce qu’il voulait que je parte ; donc je suis partie ; j’ai épousé un autre homme et mon fils ne connait pas cette histoire. Il croit que mon mari actuel est son père ».

Cet enfant qui cherche la liberté n’est pas libre : il veut mourir ; à la place de son père qui lui ne peut pas mourir. Ensuite, j’ai demandé à la mère si elle connaissait l’histoire de la famille d’origine du père. Son père, le grand-père de l’enfant, est mort à la guerre en sautant sur une mine. Ainsi, celui qui voulait mourir est le père de l’enfant, qui voulait rejoindre son propre père dans la mort. Ce père qu’il avait perdu tout petit. Maintenant, le fils, le jeune homme intrépide, veut mourir à la place de son père, « l’intrication » se perpétue. Le père paraplégique est comme mort pour son enfant. Il est absent, inexistant : il a fait la même chose que son propre père. Mais aucun des deux n’a agi consciemment, librement ; ils sont prisonniers du champ de forces de cette famille, intriqués les uns avec les autres.

Se libérer des liens douloureux

 

 



La vie des gens n’est souvent que le résultat d’intrications avec certains aïeux. Si l’on veut se libérer, il s’agit de dénouer ces influences que chacun subit sans le savoir. Dans l’exemple décrit, il faut que l’enfant puisse réintégrer son père ; l’accepter comme une réalité, entrer en lien avec lui, pour ne plus être sous son influence inconsciente. Quand les liens inconscients sont révélés et conscientisés, chacun peut entrer dans une relation saine avec les autres, il n’y a plus d’intrication : le passé ne pèse plus sur le présent. Ne reste que le lien juste, qu’on ne peut pas défaire (cet homme restera toujours le père de son fils). La nature du lien s’est transformée, libéré de ses aspects négatifs.

(La face cachée des constellations familiales. I Lahore, ed SEM 2014)

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Venez nous rencontrer sur le salon bien-être !

January 28, 2019

1/5
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

06 29 55 96 55

Toute l'actualité des stages et des ateliers sur ma page

  • Facebook Social Icon

Mentions légales | © 2018 Solange LIPERE

Conception : Jean Poirot Webdesign